L’esprit de la série racontée par le réalisateur

Notes de rédaction

A chaque épisode, un village de la vallée du Grand Morin. Et une énigme à résoudre, résolue à la fin de l’épisode. Cette énigme doit être liée à l’histoire du village, à l’un de ses monuments, jardins. . . Ce village sera choisi pour sa beauté, son originalité, son mystère, son aspect touristique ou historique. En Pays Crécois, ce n’est pas le choix de villages qui fait défaut. Trois lieux sont retenus pour les tournages 2016/2017: la Maison des Artistes à Couilly-Pont-aux-Dames, Villiers-sur-Morin et la vallée des peintres, Boutigny / Saint-Fiacre pour le golf et le chemin de Saint Fiacre.

Les épisodes sont apparemment indépendants des uns et des autres. Mais on prendra plaisir à découvrir les traits de caractère des personnages qui se révèleront d’épisode en épisode.

Maggie realisation

Maggie Derwick n’est peut-être pas aussi « dame patronnesse » qu’elle y parait… Il se pourrait bien qu’une énigme plus vaste recouvre l’ensemble des douze épisodes… 

Et Maggie Derwick synthétiserait, par ses mystères liés à sa personnalité, cette vaste énigme. Et de fausses pistes sont lancées. Est-elle une aventurière appâtée par le gain ? Chut !

Jean-Pierre Pascal a beau dire que tout se passe bien avec Kevin Junior Papillon. Il y a entre les deux journalistes un antagonisme et une rivalité qui s’exacerbent au fil des épisodes.

The Daily Morin est une web série humoristique et teintée de mystères, d’énigmes. . . Les personnages seront pour autant contrastés, profonds, avec leur part d’ombre, de nostalgie (Jean-Pierre Pascal). Nous essaierons d’échapper à la caricature qui menace les formats courts.

Realisation

Notes de réalisation

The Daily Morin ambitionne des moyens cinématographiques à la hauteur de la formule : « Les USA en Seine-et-Marne ». Il ne s’agit évidemment pas de « planter » des façades de rues du Far West dans les villages du Grand Morin. C’est plus une atmosphère où la musique joue un rôle prépondérant.

Drone

A ce propos, chaque épisode mettra à l’honneur un chanteur anglophone dont l’inspiration est proche du sud des Etats-Unis, avec au moins une chanson. Pour le premier épisode, nous avons choisi Joël Daydé, bluesman, auteur de « Mamie Blue ».

Mon vœu pour les prochains épisodes : que la caméra sublime les paysages et les demeures mystérieuses. Que La Panhard Levassor 1930 de Maggie Derwick file dans la vallée du Grand Morin, accompagnée d’élégants mouvements de caméra, de travellings sur rail, de mouvements de grue.

realisation

Le ton est donné dès le départ par un générique « glamour » avec des plans tournés au-dessus du Grand Morin grâce à l’utilisation d’un drone. Nous utiliserons à nouveau le drone à chaque épisode.

The Daily Morin, malgré son format court de 15 minutes par épisode, ne cherche pas l’humour à toutes les répliques. On sourit plus qu’on ne rit. . . Il y a avant tout l’envie de poésie, de prendre son temps, d’installer une narration cinématographique.

Realisation

Ivan Heidsieck, réalisateur « The Daily Morin »

Ivan Heidsieck

Acteur au théâtre avec Stanislas Nordey, Claude Régy, Michel Foucher, Nicolas Liautard… A réalisé un premier court métrage Béatrice en 1998, 17 minutes, super 16 mm, sélectionné au festival de Clermont-Ferrand, aux Rencontres Cinématographiques de Digne les Bains, au Festival Romantique de Cabourg… Puis, a réalisé un moyen métrage L’Oeil Noir de Faouzia en 2004, 48 minutes, super 16 mm, sélectionné au Festival International du Film d’Amiens (classe A), aux Rencontres Cinématographiques de Digne les Bains, au Festival Les Inattendus à Lyon, au Festival Les Informelles à Marseille… A réalisé plusieurs films industriels pour la marque de sucre Beghin-Say, tournés en pellicule cinéma.

A réalisé un long métrage vidéo La Sonate des Spectres en 2009, 73 minutes, en partenariat avec le festival Temps d’Images (la Ferme du Buisson/ Arte), avec Gisèle Casadesus, Lucien Pascal, Philippe Khorsand… Ce film a été présenté à La Ferme du Buisson lors de Labomatic Théâtre et aux Rencontres Cinématographiques de Digne les Bains, en mars 2010.
A réalisé plusieurs courts métrages vidéo avec des adolescents d’un lycée professionnel en partenariat avec le Rectorat Versailles, le Conseil Régional d’Ile de France. En 2010, Les Yeux Bleus a été projeté au Jeu de Paume et au festival Les cinéastes affranchis/ la lettre au cinéma.
A tourné deux vidéos clips pour le nouvel album des frères Nacash, un beau dimanche d’été, et On est restés des amis avec le chanteur Hamdi Benami.
Et actuellement met en scène Un Fil à la patte, de Georges Feydeau.

EnglishFrench